L’industrie auto et l’écologie : où en sommes-nous ?

La mise en place de solutions efficaces

Les questions se rapportant aux enjeux environnementaux du secteur industriel vont bon train et bon nombre de constructeurs automobiles essaient d’ailleurs de réduire les risques environnementaux de leurs procédés de fabrication et de répondre à la politique environnementale qui incite à ne pas refaire les mêmes erreurs que dans l’affaire Dieselgate.
Entre les contrôles sur les homologations chez les constructeurs automobiles, la mise en place de la norme Euro 7, la neutralité fiscale sur les carburants et autres éco conception, il semblerait que le secteur automobile ait enfin compris l’importance de la mise en place d’outils et de procédés de fabrication œuvrant pour la protection de l’environnement. Le ministère de l’Écologie a ainsi mis en place une sorte de pacte écologique entre l’État et la filière automobile nationale. Elle vise à réguler les pratiques dans le secteur automobile, à mieux encadrer les questions de pollutions, que ce soit à l’étape de fabrication, à la mise en place des techniques de dépoussiérage industriel ou à la mise sur marché des modèles. La mise en œuvre d’une norme Euro-7 appliquée à tous les constructeurs automobiles et le renforcement des contrôles devrait aider à améliorer la situation.

Une révolution annoncée

L’objectif étant d’intégrer tous les polluants émis par les automobiles et les moteurs existants, que les voitures fonctionnent à l’essence ou au diesel. En effet, il n’y a pas que le C02 qui est nocif et de nouvelles normes et contrôles nationaux et européens devront être mis en place pour renforcer les règlementations déjà établies. En régulant tous les niveaux d’émissions polluantes, on peut supprimer progressivement le côté polluant du secteur automobile. Entre le problème des traitements de déchets, la mise en décharge et les problèmes de nettoyage industriel, les efforts pour la mise en place d’une écologie industrielle sont encore bien difficiles, c’est pourquoi les équipementiers automobiles doivent s’y mettre dès maintenant.

L’industrie auto et l’écologie : où en sommes-nous ?